Have Heart

D’aussi loin que je me souvienne j’ai écouté du hardcore, même si sa a varié selon les années. Je ne viens pas d’une famille extrêmement défavorisée, mais on n’était pas riche non plus. J’ai découvert le merveilleux monde de la bière vers la fin de mes 13 ans et ce fut à l’époque et pendant longtemps le coup de foudre, si j’aurais pu me marier à une cannette de Old Milwakee je l’aurais fait, j’ai aussi par après beaucoup consommé de drogue. Le milieu punk est un environnement dans lequel on consomme beaucoup et où la consommation est beaucoup encouragée, malgré qu’en général la sobriété y est relativement respectée(sauf le monde trop saoul qui ne se rappelle jamais que tu bois ou ne consommes pas et qui t’offre quelque chose à chaque fois que tu les vois).

Mes deux styles de prédilection sont le Hardcore et la Oi!/Streetpunk; et avant que je devienne straight edge, ce n’était pas le style de hardcore que j’écoutais le plus. J’écoutais beaucoup de Blood for Blood(avant que sorte les accusations de Budda) et de Madball, mais maintenant dans le Hardcore, la majorité de ce que j’écoute est straight edge et beaucoup moins sketch. Un peu avant de claim le Edge j’avais commencé à écouté plus de Hardcore Straight Edge et je ne sais pas combien de temps après, pendant l’un de mes rares moments de lucidité je me suis rendu compte de ce que ma vie était rendu et j’ai décidé de mettre fin à cela, j’ai claim le Edge. C’est beaucoup la musique qui m’a fait prendre cette décision, mais surtout le mur qui m’attendait si je ne faisais rien par rapport à ma consommation.

À partir de ce moment, je me suis beaucoup plus intéressé que je l’étais déjà au Hardcore Straight Edge et j’ai découvert beaucoup d’autres groupes autres que les piliers principaux(Minor Threat, Youth of Today, Gorillas Biscuit, etc) que je connaissais déjà. La musique m’a beaucoup aidé à tenir le cap, étant un ancien alcoolique, il y a beaucoup de moments dans la vie de tous les jours où que j’ai le réflexe de me dire que je fumerais bien un clope ou que j’ai besoin d’une bière et la musique est mon meilleur allié dans ces moments(ceci dit, cela reste quand même un tabou qu’il faudrait briser dans la communauté Straight Edge). Le groupe qui m’a le plus aidé dans ces moments est sans contredit Have Heart.

Have Heart est selon moi le groupe qui représente le mieux la scène et culture Straight Edge, malgré que le groupe est mort(il ya quand même eu un reunion tour en 2019, on croise les doigts pour un autre après la Covid). Si le PMA(Positive Mental Attitude) pourrait avoir un visage, je crois que ce serait Have Heart. Le groupe présente toujours la culture Straight Edge de manière positive comme dans la chanson Life Is Hard Enough, de manière à empowerer.

We know, we know, I got the strength inside

You know I got it and I know it so I’ll show it

To live with pain

The choice is in my hands

That’s just an anchor that’ll drown you man

We know, we know, you got the strength inside to defeat

the problems of our lives without the crutch cause we all know that

life is hard enough as it is

Have Heart reunion tour Worcester Palladium

La seule chanson dans laquelle Have Heart décrit la culture négativement est la chanson Dig Somewhere Else et parle de personne qui sont dans les communautés Straight Edge seulement que pour capitaliser sur la culture,

A material world is what you’re striving for

But the real gold is something you can’t touch

It’s in our hearts, not our wallets

And you’re turning into something to fulfill

The greed, running inside your head

Is so insulting to us

Doesn’t it hurt when what you love is bought and sold?

And when it comes down to it

We don’t need your, your greedy eyes and dollar signs

To cheapen the worth and lessen the value of all we know

We don’t need your, your greedy eyes and dollar signs

When we got our true minds and humble hearts

The only tools we need for true growth

And every dollar you fucking make

Is more spit in my face

You can’t sell your beliefs

If they really mean something to you

Dig Somewhere Else est aussi leur première chanson à tendance anticapitaliste, une tendance que l’on retrouvera plus tard dans leur chanson The Machinist sur leur premier LP The Things We Carry,

I’ve seen the free which you enslave

The walking which you keep chained

I’ve seen the growth which you keep caged and I’ve seen the minds that go un-raged

I’ve seen the body robbed of soul, just to fuel your control

I’ve seen the standing knocked to their knees

And I see the human beings you treat like machines

Have Heart , Cologne, Germany

Have Heart aura, au cours de son existence, composée des chansons contestataires straight edge, mais aussi contre la société et l’ordre social en place, leur plus résonnante Watch Me Rise m’aura touché au plus profond. Sans trop m’étendre sur le sujet, disons que le terme vaurien est revenu souvent dans ma vie.

It’s so hard to think, it’s so hard to change,

When this world doesn’t see you any other way

In this world, they choose to see me, they choose to see me like a setting sun

So it’s up to me, I have to see me like a rising one

[…]

« Born this way, die this way »

I’d rather die on my feet than live on my knees

I’d rather die on my feet so you can watch me

Watch me rise with the things we carry

The loss, the scars,

The weight of hevay hearts,

The things we carry

Au contraire de plusieurs groupes du même genre, Have Heart ont des paroles plus poétiques, mais qui en reste tout autant frappante, sinon plus et laisse place aux instruments pour développer l’instrumental. Les instruments sont plus accompagnés par la voix que le contraire. La voix n’en est pas moins présente pour autant et elle chante avec une rage au cœur, pas besoin de voir les sujets aborder par le groupe pour s’en rendre compte.

Venant de la scène Hardcore de Boston, ils ont suivi le pas à la plupart des groupes de cette scène et ont fait une chanson sur Boston, une chanson qui décrit deux réalités générationnelles dans la classe ouvrière de Boston.

Old man, I heard some things about the boy you used to be

No father, no king, just a broken old man broken by the whiskey

Too afraid to stay, too smart to not leave

Too young to be a bird who forgot to sing

And a ground that never knew the knees

Of a boy and his own tale of two cities

[…]

So I could be the boy you couldn’t be

Have the father you didn’t get to see

Have the youth you did not get to live

Or feel the love this world forgot to give

And for this gift I don’t deserve to get

I’ll make damn sure I earn this

Have Heart End Of The World Tour

Ce n’est pas la première chanson que Have Heart écrit à propos de son expérience de la classe ouvrière. Une des chansons les plus marquantes à propos de celle-ci est The Unbreakable, le chanteur racontant la vie de son père qui a tout fait pour sa famille.

Paycheck to paycheck, three jobs a day

He’s the ransom for his family’s pain

In the coldest world with the warmest heart, he puts to shame what you consider hard

He’s the man you don’t see in the mirror

While the world was screaming death he chose a different song to hear

He’s the band that’s playing while the ship sinks

The song of hope he forever sings

He taught the sun to shine

Leur chanson Armed With A Mind est la chanson d’où provient le fameux slogan Armed With A Mind,

Armed, armed with a mind

I’m gonna strengthen my action with thought

Make use of the gift I got

And walk fearless because I’m armed with a mind

A weak offense when you step to this

Mind over matter is power over fists

I walk fearless because i’m armed with a mind

I walk fearless with a mind far greater than just a fucking fist.

Chanson qui outre le fait de promouvoir l’idée que la consommation abrutit l’esprit, elle apporte l’idée que les idées, la pensée, sont plus fort que seulement la force brute.

Le groupe ne semble pas très politique aux premiers abords, mais l’on se rend compte assez vite de la présence de celle-ci quand on lit les paroles, lors de leur reunion tour en 2019, pendant leur présence au festival Sound and Fury leur show est ouvert par une personne autochtone expliquant que le festival ce trouve sur des terres non cédées. Pendant la même tournée, le chanteur à chanter avec une pancarte dénonçant les agissements de ICE aux États-Unis, la pancarte disait : «Separating imigrant children from their families is a human rights violation».

Separating imigrant children from their families is a human rights violation

Have Heart aura marqué une génération de straight edge avec leurs chansons et leurs messages et m’auront accompagné lors de longue nuit de questionnement ou simplement d’un craving que j’espère voir disparaître un jour. Je vous laisse sur ces phrases de The Unbreakable et Old Man II (Last Words and Lessons Learned), deux enseignements que Have Heart m’a apportés.

Just Love The World That Won’t Love You Back

Black elk never should you forget,

People want to see you bleed.

Sink not to their level,

Surrender only what they need.

SanSan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :