CLEARxCUT

CLEARxCUT est un nouveau groupe allemand de la scène anarchiste(tendance primitiviste) Vegan Straight Edge européenne qui a vu le jour en 2018. Les membres du groupe sont des vétérans de la scène, faisant aussi parties des groupes Heaven Shall Burn, Implore et King Apathy. Le message du groupe est surtout axé sur la libération animale, les luttes environnementales, et ce, de manière radicale, prônant la destruction de la civilisation occidentale et du capitalisme qui détruit l’environnement. Illes disent eux-mêmes délivrer un message pour une libération totale. Le son de CLEARxCUT est hardcore plus près du métal et très mélodique. Le groupe semble influencé par Earth Crisis, Chokehold et Mean Season.

CLEARxCUT

Le groupe se présente comme étant ouvertement antifasciste. Le groupe considère la politique comme étant partie intégrante de leur musique et se fait un point d’honneur à tenir leur position. En entrevue avec No Echo, illes¹ mentionneront que dans les temps que nous vivions, il est absolument nécessaire d’être claire à propos de nos positions politiques et de se lever contre le racisme, le sexisme, les injustices, l’exploitation et la discrimination en générale. Leurs textes sont souvent agrémentés de citation de penseur anarchiste et féministe telle que John Zerzan, Buenaventure Durruti et Audre Lorde. Pour eux la culture Vegan Straight Edge n’est pas seulement une culture, c’est un moyen pour atteindre la révolution.

Artwork The Vegan Straight Edge

En 2018, illes sortent leur premier EP, The Vegan Straight Edge. Ce EP met les bases pour CLEARxCUT, l’ordre des chansons présente le message suivant :«In this age of darkness, I see a light, The Vegan Straight Edge». C’est sur ce EP que le groupe présente sa vision radicale du véganisme avec la chanson In This Age Of Darkness.

Each meal comes at a price.

Each bite a mockery of life.

Each day continuing the Earth’s demise.

Le groupe se présente toujours comme étant partisan d’une libération totale et cette chanson n’est qu’un début pour cette thématique très récurrente dans leur chanson. Elle est suivie par la deuxième chanson du EP I See A Light. Cette chanson présente leur vision de la société très teintée de leurs valeurs anarchistes, elle met aussi de l’avant leur vision du Straight Edge, en plus de certainement être un clin d’oeil au slogan True till death. Illes présentes leur combat pour un monde sans addiction, car pour eux c’est quelque chose de principal pour pouvoir changer le monde et qui va de soi avec le slogan anarchiste «No God, No Master».

This life has more to offer than a numbing 9-5,

shallow TV shows and daily loss of control.

We have the strength and the will to resist

this culture where no compassion exists.

We see through all the lies. We fight to free our minds

To end all addictions. No disguise. No restriction.

Sober we walk among the addicted.

A drugfree mind is our lifetime commitment.

We’ll stay true until we die.

No matter what

We’ll be free and wild .

If you want to change the world

you’ll need a sober mind.

Take a stand against apathy.

Stop being blind.

No drugs. No masters.

No weak-willed disasters.

For respect and truth.

Forever drug free youth.

Straight Edge resolution. Sober living for the revolution.

Straight Edge retribution. Sober living for the revolution.

For respect and truth. Forever drug free youth.

For respect and truth. Forever drug free youth.

Crédit callmekiller

Le EP se termine par la chanson The Vegan Straight Edge. Elle présente leur vouloir de changer le monde et de créer une opposition au système actuel. Le groupe y va même d’une citation de l’anarchiste John Zerzan :

«L’anarchisme est une tentative d’éliminer les liens de domination. Ceci inclut les formes de domination telle que les nations état avec leur usage répété de la violence et les corporations, avec leur irresponsabilité institutionnalisée, mais aussi le patriarcat, le racisme et l’homophobie.».

The revolution lives, sure enough.

Even a broken heart is made of love.

While this is a song about fighting back,

We are silent vanguards – ready to attack,

this is about compassion,

We won’t ever see our world crashing.

In too many dawns we will feel lost.

We’ll have to go on anyway and at all costs.

So gather your heart and fight with every living being

For a poisonfree world, eternal justice and freedom.

Le EP The Vegan Straight Edge est disponible sur bandcamp et est distribué par Catalyst Records.

Artwork For The Wild At Heart Kept In Cages

Le premier LP de CLEARxCUT, For The Wild At Heart Kept In Cages, continue sur la lancée de leur EP lancé l’année avant. L’album aborde cependant beaucoup plus la question de la destruction de l’environnement, de la biodiversité et de la tuerie de masse du règne animal pour la consommation alimentaire. En entrevue avec IDIOTEQ, illes décrivent leur album comme suit :

«Le Punk Hardcore est plus que de la musique pour nous. Le monde dans lequel on vit sombre de plus en plus chaque jour. Partout on voit l’émergence de politiciens autoritaires, des nouvelles à propos de la corruption et la brutalité policière à tous les jours, en plus de l’exploitation constante de la nature. Tout cela rend difficile de croire en un avenir brillant.

Pendant que des chansons pop à propos de se défoncer sur des plages semble être la trame sonore de la fin du monde, nous ressentons un besoin urgent de parler d’anarchisme, des droits humains et des droits des animaux, de véganisme, de straight edge, de féminisme et de la destruction de l’environnement dans nos chansons.

Pour une libération totale!»

L’album s’ouvre sur la chanson Unison, une invitation à abolir la civilisation occidentale basée sur le consumérisme ou notre dépendance à la technologie devient de plus en plus grandissante chaque jour et où la démocratie est un fascisme déguisé. La chanson se permet même de citer Buenaventura Durruti :

«Nous ne sommes pas effrayés le moins du monde par les ruines. Nous allons hériter de la Terre; il n’y a aucun doute à propos de cela. La bourgeoisie pourra bien ruiner et détruire son propre monde avant sa disparition. Nous portons dans nos cœurs les germes d’un monde nouveau. Et ces germes poussent encore plus chaque minute.»

The persistence of this world weighs upon our shoulders.

And we have been shaped by time and duty to bear it.

We need to abolish western civilization.

For it alienates us from this once living world.

They call it progress, we call it slavery.

They call it society, we call it captivity.

They call it technology, we call it oppression.

They call it democracy, we call it fascism.

Degradation and greed for ten thousand years

tore apart what was once a whole.

Domestication is what awaits us,

if we fail to break free from this culture of make believe

Crédit callmekiller

La deuxième chanson du LP A Shadow Fall Across The Ravaged Land, aborde le thème de la destruction des forêts millénaire par des corporations, l’impact sur la biodiversité et sur les espèces qui habitaient ces forêts. Elle est aussi un cri de rage envers les corporations qui détruisent ces forêts.

Once mighty forests fall. The last old trees cut down.

Countless creatures become homeless.

Plants uprooted. Vanishing beauty.

A balanced system. Forcefully disrupted.

Our brothers and sisters cry out for help, but we will never ever listen.

Our Mother is being killed but you’re too blind to see the blood on your hands.

A swathe of destruction is left when the machines depart.

The shelter was turned into a slaughterhouse.

Paradise became lifeless hell. Rainforest was turned into barren land.

The bodies of a thousand mighty trees lie scattered across the ravished soil.

Who gave you the right to destroy within a few weeks, what grew for thousands of years?

Who gave you the fucking right?

Who told you that you are superior to all the other living beings within the multitude of species?

Who?

Cette chanson est suivie de Disgust. Elle nous plonge dans l’horreur des abattoirs, où les animaux sont élevés pour être tués pour revendre leur fourrure. La vie en captivité, sans chance d’y réchapper. La fin de la chanson aborde aussi le fait que le véganisme n’est pas une fin en soi, que pour une libération totale de la nature et des animaux, simplement refuser la consommation de produit animal sous toutes ces formes ne sert à rien si l’on ne remet pas en question notre rapport à la nature et si nous n’abolissons pas le capitalisme.

Bred for one single purpose:

to be exploited for human needs.

Taken away from the mother.

Behold the kidnapped child.

Isolated, caged, fed with the pulverized

bones of its brothers and sisters.

A life of pain and suffering.

Nothing but torture.

No freedom. Only imprisonment and death.

No self-determination.

After some shitty months, it all ends

behind the fetid walls of the slaughterhouse.

One last attempt to flee. A final desperate scream.

A bolt between the eyes. Blood blinding the sight.

Jagged knives cut through flesh, blunt saws splinter bones.

A sentient beeing is turned into a carcass.

The meal is served. A corpse provoking

the appetite of the « pride of creation ».

Go ahead and « enjoy » your meal!

Taste the blood on your hands.

[…]

we wont change this world of exploitation by refusing to buy

meat products, by not wearing the skin of dead animals.

What we need to do is to change the way we think.

We need to question our relationship to Nature.

We need a social revolution to bring capitalism to its knees,

to become a part of the natural world once again.

We need to start the war against civilization,

to stop the downfall of Gaia. NOW!

Crédit callmekiller

Break The Silence est la cinquième chanson de l’album, cette chanson aborde le féminisme et le patriarcat dans la société et se veux un appel à briser la domination masculine sur celle-ci.

Our hearts are filled with rage.

The time of hiding is over now.

You wont ignore me any longer.

You wont subdue me anymore.

You only see my body but disregard my words.

I’ll break the chains of male domination.

Fight the system, take a stand.

Against a culture of internalized violence!

fight the system, raise your voice.

Against a culture of internalized violence!

There is no time for me to waste

while living in a culture of rape.

I’ll find the strength to conquer my fear.

Patriarchy will be fought right now and right here.

I am not alone.

I have the power to reclaim my life.

My integrity can not be taken away.

I will break the silence.

I will break the silence.

Le LP se termine avec la chanson Collapse, chanson qui parle de la vie dans la société capitaliste, ou nous finissons par prétendre être vivant, car nos vies sont programmées pour permettre à cette société de continué à vivre et quand nous ne pouvons plus y participé, on nous laisse pour mourir. Nous étions déjà morts quand nous sommes nés. Dans une entrevue avec NO ECHO, le guitariste décrit la chanson comme suit :

«Cette chanson est à propos de l’exploitation continue de la nature.

L’être humain est en train de détruire les derniers endroits sur la planète qui sont restés non exploités ou modifiés par celui-ci, et ce, de plus en plus rapidement. Pendant des milliers d’années, l’être humain a pris tout ce qu’il voulait de la Terre, peu importe les conséquences. Et depuis la révolution industrielle, la dégradation et l’exploitation sont de pire en pire, on détruit des environnements complets et une majeure partie de la biodiversité de la planète.

Il semble que si nous n’avons rien appris de nos erreurs passées: la déforestation. Les changements climatiques et la perte d’un nombre inestimable d’espèces sont toutes des conséquences qui nous affecte tous et toutes et sera la fin de la vie telle que nous la connaissons si l’humanité ne réalise pas qu’elle est supposée faire partie de la nature et non en être au-dessus.»

They waste their time in pointless jobs.

They get addicted, they drink a lot.

They beat and hurt the ones they love.

They stumble and give up when things get tough.

They’ll die alone, enslaved by drugs.

with tears in their eyes they pray to God.

They lose all trials, they are outlawed.

becoming ghosts, walking abroad.

We all are casualties.

Numb, hurt and blind.

With nothing to leave behind.

We lost our battles.

But we go on.

Already dead when we were born.

Le LP For The Wild At Heart Kept In Cages est disponible sur bandcamp et est distribué par Catalyst Records.

CLEARxCUT avec Galeforce, Wake of Humanity et DISAVOW

Dernièrement, CLEARxCUT ont annoncé sur leur page Facebook qu’illes travaillent sur un nouvel enregistrement, on reste à l’affût, on a hâte d’entendre sa.

SanSan

¹Contraction de il et elle.

Un avis sur « CLEARxCUT »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :