Bystander et à quoi le Edge peut servir

Parmi les nouveaux groupes Straight Edge que l’on a pu entendre dans les dernières années, beaucoup ont un penchant politique à gauche et certains sont ouvertement anarchistes. On peut penser à CLEARxCUT et Power Alone par exemple. xBYSTANDERx est un de ces groupes, ce à quoi on pouvait s’attendre quand le chanteur du groupe est Greg Bennick, chanteur de Trial.

Le groupe entre définitivement dans la catégorie Youth Crew et est très semblable à ce qui se fait dans le genre. Un drum lourd pour porter de rapides riffs de guitare et une voix très présente qui porte un message. Ce qui distingue le groupe des autres du même genre, c’est surtout le message porté. Faire le choix d’être Straight Edge n’est pas une fin en soit, mais devrait être le début de quelque chose de plus.

Le premier album éponyme Bystander résume bien la pensée du groupe. L’album met les bases de la philosophie de celui-ci et malgré leur nom, jamais ils ne seront que des observateurs ou des témoins. Autant j’adore le Hardcore Straight Edge, autant le groupe met le doigt sur un de ses majeurs problème, le message est toujours le même. Les shows, les groupes, les chansons et les scènes sont une chambre d’écho pour parler de libération des addictions, d’esprit clair et du besoin de rester fort jusqu’au bout. Le message est toujours sur ce que c’est d’être Straight edge, mais très rarement à ce que cela peut servir. Ce faisant, cela obscure les messages que ce mode de vie peut porter et les luttes qu’une telle culture peut supporter. Dans le milieu Hardcore, mais surtout Straight edge, le changement et la lutte pour ce changement est un thème souvent abordé, que ce soit un changement personnel ou plus large dans la société. Mais en répétant toujours le même message dans une chambre d’écho, est-ce que l’on ne deviendrait pas nous-même le principal obstacle au changement que l’on veut voir dans nos vies et dans la société?

…but if we look no further than that

each of us will only ever be a bystander

I can’t see who’s right in front of me calling my name

what’s it going to take

how long are we going to wait

or will we do anything?

no more

there’s a wounded world out there

being self-absorbed helps it bleed

for those who suffer more than me

this broken heart is finally breaking free 

La culture Straight edge à tendance à se définir par les lignes et les limites qu’elle se met et non celles qu’elle peut franchir. C’est un choix personnel, je le sais bien, mais quand l’on explique cette culture, l’on parle bien trop souvent de l’impact qu’elle a sur nous-même au lieu de l’impact qu’elle peut nous permet d’avoir sur notre communauté. À quoi cela sert d’avoir un esprit clair et libéré des abstractions de la consommation si c’est juste pour aller répéter les mêmes refrains, les mêmes messages encore et encore, alors que l’on pourrait aussi être impliqué dans son syndicat, son groupe antifasciste local ou même un organisme communautaire.

La sobriété et la culture Straight edge devraient être considérées comme des armes et des outils de la classe ouvrière pour pouvoir se surpasser et apporter des changements substantiels dans la société. Combien d’entre nous ont vue des proches se noyer dans la consommation et même mourir d’overdose parce que c’était un moyen d’échapper à des relations toxiques, des jobs de marde, à la solitude, à des conditions de vie invivables? Et combien de fois, des personnalités publiques, des enfants de riches, des patrons clament une consommation abusive pour s’excuser de gestes atroces qu’ils ou elles ont commis et ce, sans que la population ne demande plus de compte parce qu’eux-mêmes sous l’influence de substances ont commis des gestes répréhensibles ou toxiques?

Les Hardcore kids Straight edge clament souvent le slogan «Armed with a mind ». Soit le fait d’avoir un esprit qui peut réellement penser parce qu’ils sont libres de l’influence des drogues, mais la plupart d’entre eux vont obscurcir leur esprit avec ces messages au lieu de l’utiliser à des fins de réels changements. Fine si t’aimes aller te déchirer les cordes vocales à chanter les chansons de tes groupes préférés en show ou aller te faire défoncer dans le mosh pit, moi aussi j’aime ça, mais après ça, si t’es pas capable d’utiliser cet esprit pour te rendre compte de tes conditions matérielles et socials, puis lutter pour un changement global, avoir cet esprit libre ne sert à rien. Tu as juste changé un système d’oppression pour un autre, qui au final va encore bénéficier à une classe dirigeante et tu ne seras pas plus un danger pour eux que quand tu consommais.

standing at the edge of who we are

defined by lines we never cross

what I need to know

is if we can move beyond this place

I know what we reject

and the bonding effect

but I can’t always say what we embrace

we want the right look

all the best moves

and to stay in control

but as we light this path

have we darkened greater goals?

so much passion

so much conviction

always with so much to say

but as we push back against the world its often us…

who are in the way

can we build solidarity with those who need it most

and develop community beyond what we post

seek unity and if voices aren’t heard

find alternatives through actions not just words

let’s ignite the revolution we’ve been waiting for

when the past is all we see

we know where that will lead

when holding on is all we know

how will we ever grow?

Pour le groupe, la question est claire : Quel est le vécu des autres et quel est notre rôle dans ce vécu? La culture Straight edge est une arme de la classe ouvrière et doit être utilisée comme telle.

«[…] la question devient alors, quand est-ce que c’est devenu correct pour nous d’être dur et fort comme ligne de défense contre le monde?[…] Je crois que nos vulnérabilités devrait être plus misent de l’avant. Il faut aborder les sujets qui nous rendent vulnérable et les partager. Faire semblant d’être fort nous rend faible » -Greg Bennick

Au final, la question se pose, es-tu vraiment libre quand ton voisin, lui, est encore enchainé?

Sansan

https://xbystanderx.bandcamp.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :